الرئيسية / الرياضة و الثقافة / Néma : Lancement du Programme RIM-RAP

Néma : Lancement du Programme RIM-RAP

La salle des conférences de la Délégation Régionale de l’Elevage au Hodh Charghi, a abrité , en ce jour du Jeudi 12 Janvier 2017, l’atelier de lancement des Diagnostics du Programme de Renforcement Institutionnel en Mauritanie vers la  Résilience Agricole et Pastorale (RIM-RAP).

L’objectif de cet atelier est de ‘’faire comprendre à toutes parties prenantes le but du programme, les activités à mener, l’implication demandée pour sa mise en œuvre, le calendrier d’exécution’’. Plusieurs sujets ont été proposés et discutés à savoir : les objectifs du programme, les rôles des autorités administratives décentralisées (Wilaya, Moughata’a et Mairies), des Services Techniques, les activités  programmées et le chronogramme d’exécution, et enfin, l’approfondissement de l’enquête socio- économique aux niveaux des sept moughata’a  et les 31 communes de la Wilaya du Hodh Charghi.

Le mot d’ouverture de l’atelier a été prononcé par le Wali du Hodh Charghi, mot dans lequel il a souhaité la bienvenus à l’assistance et  salué les efforts conjugués de l’UE et, à travers elle, la Délégation de l’Union et l’ONG Terre Solidali Italie qui intervient au près des populations du Hodh Charghi depuis plus d’une décennie dans les domaines du développement économique et le renforcement des capacités .

Le Wali a ensuite invité les parties prenantes du Programme (autorités administratives, élus locaux, Services techniques déconcentrés) a accompagner  et épauler, dans le temps et dans l’espace,  le Consortia des Cinq  ONG  en charge  de l’exécution du Programme   aux fins d’atteindre la finalité du programme qui est l’amélioration de ‘’la Résilience des Populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle’’.

Les Délégués des Ministères de l’Elevage et de l’Agriculture au niveau du Hodh Charghi, de leur part, ont respectivement pris la parole pour brosser brièvement les  réalités et contraintes de leurs secteurs respectifs et les attentes du Programme ; tout en exprimant  leurs  volonté et disponibilité à collaborer étroitement avec le Consortia dans les différentes étapes de mise en œuvre.

Ensuite, les présidents et techniciens du Consortia ont présenté chacun à son niveau un bref exposé des objectifs, actions et outputs du programme.

C’est ainsi que, Mme Laura Alunno, Présidente de l’ONG Terre Solidali/ Italie et Chef de file du Consortia a  fait une présentation globale des contenus du programme  et un bref approfondissement de la première activité que sont les enquêtes menant au diagnostic régional.

Ensuite, Mr Dy Ould Nemine, Président de l’ONG Terre Solidaire Mauritanie, a  présenté  brièvement  l’expérience faite pendant la conduction des enquêtes dans les Sept communes rurales du Hodh Charghi où intervenaient les deux partenaires ( TSI et TSM).

Puis,  Mme Elena Cristofori, de l’Université de Turin/Cisao a fait une présentation sur les prévisions météo- climatiques de longue durée pour la prévention des catastrophes alimentaires.

Mr Sandro de Luca , de l’ONG CISP/Cisao, quant à lui,  a  exposé  sur l’approche prévu par l’ ONG  CISP/Italie dans la Prévention et gestion des urgences.

Enfin, Mr  Stefano Bechis de l’Université de Turin/ Cisao  a fait une présentation sur la TAV en Mauritanie.

Les représentants de la Délégation Européenne en Mauritanie et du Ministère de l’Elevage de leurs côtés, ont chacun en ce qui le concerne, pris la parole pour apporter plus d’éclaircissements sur l’approche du programme, ses résultats attendus et ses différentes composantes.

Les Maires présents à l’atelier ont, d’un commun avis, exprimé leur très parfaite satisfaction de la compréhension  des objectifs et contenus du programme. Ils ont particulièrement   salué l’intérêt grandiose   et l’action inégalée accordés à leurs collectivités et à la Wilaya de façon globale, par l’UE et le Consortia des Cinq ONGs pour la mise en œuvre du programme en vue.

Il faut rappeler que le Programme RIM-RAP est présent  au niveau de 4 Wilayas du Pays(Guidimagha, Assaba et les deux Hodhs)et financé par l’UE dans le cadre du 11èFED avec un budget global de 27 millions d’Euros (soit 10 milliards d’Ouguiya) dont  1 million de l’Allemagne à travers la GIZ destiné aux Formations techniques et Recherche appliquée, et, 1 million de l’Espagne à travers l’AECID destiné au renforcement des capacités, du suivi- évaluation et des systèmes d’information des Ministères  de l’ Elevage et de l’ Agriculture.

Lieu est de noter, enfin, que les équipes de travail du Consortium sont en place et que les enquêtes  du diagnostic du programme  débuteront dans les deux semaines à venir au niveau de Néma, d’abord, pour s’étendre ensuite aux autres moughata’a et communes du Hodh Charghi.

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *